Let you go !

J’ai eu le zing. Ce foutu truc qui m’a complètement fait déraillé. Clairement, purement et simplement. Et je me suis perdue à tellement vouloir je ne sais quoi sûrement que ça fonctionne.

Je trouve que c’est une assez belle manière d’entrer dans le sujet.

Le zing, c’est une sorte de coup de foudre, c’est ce sentiment qui te prend en plein cœur et qui ne s’atténue que légèrement. C’est à la fois une chose positive et négative. Je pense que c’est juste trop, trop intense mais tellement bien, formidable même. C’est quelque chose qui te prend aux tripes et qui te retourne totalement.

Le zing : j’ai découvert ce que c’était en regardant le film d’animation Transilvania. Et je l’ai regardé un certain nombre de fois après ma rupture à défaut de saigner Orgueils et Préjugés. ET la partie où ce qu’est le zing est expliqué et bien c’est exactement ce que j’ai ressenti tout le long de notre relation et après.

******

Entre nous, ça a commencé par une application (et il n’y a rien de mal voire de honteux à rencontrer des gens par une application de rencontre), le courant est passé directement, de mon côté et du sien également il faut croire. Puisqu’on a fini par se revoir par la suite. J’ai directement accroché sans rien m’imaginer, sans prise de tête. Par la suite, au fur et à mesure du temps on se trouvait des points communs, des différences, des complémentarités et c’était encore mieux.

J’étais quand même très réticente pour une relation. J’avais décidé de ne plus me remettre avec quelqu’un parce que je sais à quel point ça peut faire mal par la suite notamment quand on donne énormément de soi-même et qu’on ne reçoit rien de ce qu’on espérait et il a tout changé. Il m’a montré une autre manière de voir les choses. Et pour ça, je lui dis merci et pour beaucoup d’autres choses.

Mais aujourd’hui, la flamme n’est plus. Elle s’est éteinte. Ça a été fort, intense voire passionnel le temps que ça a duré. Mais à toute bonne chose sa fin.

C’est toujours difficile de devoir dire au revoir, voire adieu. Mais cela aurait égoïste de pousser l’espoir jusqu’à se détester. Je ne sais pas si c’est clair ce que je dis 🙂

La rupture à été difficile à digérer car elle a laissé un vide en moi, qui sera sûrement difficile à combler pour le moment. Mais ça finira par aller avec le temps. C’est ce qu’on dit.

Après pas mal de semaines à déprimer, à travailler et à déprimer de nouveau, j’ai finalement fini par reprendre du poil de la bête ! Je me suis quand même énormément remise en question.

Cette relation m’a énormément appris, elle m’a également fait grandir. Mes défauts surtout. Je ne regrette rien, je suis même heureuse que ça soit arrivé. Parfois je me dis qu’à un autre moment, une autre période de ma vie peut-être qu’on aurait pu aller plus loin. Mais comme on dit avec des si on referait le monde.

Now, it’s time to move on. Je n’ai pas la solution adaptée pour ça. Mais de ce que j’ai pu lire, entendre.. Il faut du temps, je ne sais combien de temps exactement, mais au bout d’un moment, ça finit par aller mieux. Et dans mon cas, je ne dirais pas que c’est mieux ou parfait mais je suis heureuse aujourd’hui.

Instagram