Berlin – Home for November

Il existe des lieux, des personnes qui vous font vous sentir comme à la maison. Vous connaissez ce sentiment de bien-être pendant lequel vous avez l’impression d’être dans une bulle ? Et bien c’est exactement ce que j’ai ressenti la première fois que j’ai été à Berlin. Ça a été le cas pendant deux ans. Et puis il y a eu le retour en France. Clairement une catastrophe au début. Finalement on se dit « c’est la vie, elle continue et puis qui dit que je n’y retournerai pas ».

Sans mentir, ça a été les 7 mois assez compliqué. Au début ça allait, et puis ça a empiré. C’est sûrement dingue de se mettre dans un état pareil mais quand tu trouves un endroit qui te met dans un tel état de planitude, de bien-être.. Bah c’est difficile de tomber dans une routine.

Berlin vu de son ciel au hublot de l'avion

Alors sept mois plus tard, me voilà de retour à la plénitude. Sept mois après je suis à la maison. Ne dit-on pas que la maison est là où se trouve le cœur ? Et bien Berlin est ma maison.

Il n’y a pas longtemps j’ai eu une conversation avec un ami par rapport au fait que je veuille retourner vivre en Allemagne. Et il a mit le doigt sur une chose : peut-être que j’ai vécu 2 ans dans ma bulle. Et retourner y vivre ca sera forcément différent et il pourrait y avoir des chances que cette bulle éclate une fois avoir posé les pieds en Allemagne. Sincèrement, j’espère que non !

*******

Le titre de cet article colle parfaitement tout simplement parce que je suis à la maison. ENFIN. Berlin a été ma maison pendant quasiment deux ans. Et sept mois après, me voilà de retour et en effet certaines choses ont changés. Mais dans le fond, pas tant que ça

Je n’avais que 4 jours et ce fût les meilleurs jours depuis un moment. Je me sens mieux, revigorée. C’est sincèrement spéciale qu’une ville vous fasse vous sentir aussi bien. Bon le retour va être compliqué puisque je prends l’avion à 6h.

De plus, je sais que ça peut paraître surréaliste de penser ainsi, mais je pense que concrètement il faut le vivre pour réellement le comprendre à vrai dire. Passer un peu de temps ici m’a requinqué, pour tenir jusqu’à la prochaine fois que je retournerai dans cette ville.

Être en France et ressentir un manque de l’Allemagne, et être en Allemagne et ressentir un manque de la France.. Ce dilemme.

J’ai prévu, dans un avenir lointain ou proche, de retourner vivre pour une durée encore indéfini à Berlin. Quoiqu’il m’en coûte. Cela fait partie de ma liste de projet.

Berlin, un jour à ta découverte

Et n’hésitez pas à aller faire un tour sur cet article si l’envie de partir à Noel vous intéresse : Rokusan

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram