Au Pair : How to ?

Ça faisait un petit moment que j’avais envie de vous proposer cet article : Être Au Pair. En février ça fera un an que j’ai terminé mon contrat d’au pair et que je suis rentrée. Ça me semblait être une bonne date pour en parler. Qui ne rêve pas de voyager, de partir à la découverte tout en apprenant de nouvelles langues ou nouvelles cultures? D’être totalement en immersion? Être au pair peut potentiellement vous aider, le temps de quelques mois ou de quelques années.

Au Pair ?

Par définition, un(e) au pair est une personne âgée entre 18 et 30 ans (le mieux étant célibataire et sans enfant) qui part vivre dans une famille à l’étranger pour une durée déterminée (entre 1 mois et 2 ans).

L’au pair est logé, nourri, blanchi et reçoit également de l’argent de poche, en plus de prendre des cours de langue. En échange, l’au pair aide la famille pour s’occuper des enfants et dans quelques tâches ménagères.

Attention ! L’au pair n’est pas une femme de ménage ou une nounou. Il faut réellement faire la différence. Par conséquent être au pair c’est également être considéré comme étant un membre de la famille.

Il s’agit davantage d’un échange culturel puisque l’au pair apporte entre autre sa langue et sa culture.

***********

De plus il y a autant d’avantages que d’inconvénients à être au pair. En effet, il faut savoir que ce n’est pas simple comme travail. Voici les miens.

Avantages

  • Vivre à la mode du pays.
  • Apprendre de nouvelles langues.
  • Voir de nouvelles choses.
  • Aller de découvertes en découvertes.
  • Faire de nouvelles rencontres et de nouveaux amis.
  • Voyager à budget limité.

Inconvénients

  • Mal du pays.
  • Des difficultés à communiquer au début.
  • S’adapter à de nouvelles règles de vie.
  • Les enfants peuvent parfois mettre votre patience à rude épreuve.
  • Les plans et programmes de la famille sont prioritaires.

Il faut savoir qu’être au pair n’est pas fait pour tout le monde. Il y a le côté « parenthood », ainsi que les responsabilités qui peuvent faire peur. En effet, c’est une responsabilité de s’occuper d’enfants et il faut vraiment en prendre conscience. Au pair, ce n’est pas uniquement de l’amusement.

**********

Une fois que vous avez bien pesé les pour et les contre d’être au pair, et que vous trouvez plus d’avantages que d’inconvénients, il est temps de passer à l’étape suivante : se trouver une famille d’accueil.

Vous avez la possibilité d’en trouver en s’inscrivant sur des sites d’au pair. Par exemple AuPairWorld (qui est gratuit) ou sinon en faisant appel à une agence comme CulturalCare ou encore Oliver Twist, qui eux sont payants puisque vous passez par une agence. Un contrat est signé entre les deux parties notamment par rapport à l’assurance, les règles, les horaires, ce que l’au pair devra faire comme tâche mais aussi l’engagement de la famille.

Au pair : le site AuPairWorld

Une fois, votre annonce passée, vous prenez contact avec les familles. Après cela, prenez soin de poser les bonnes questions qui peuvent être importantes pour vous comme par exemple de connaître une journée type de la famille, où vous allez dormir, quelle sera votre place dans la famille, etc…

Ces questions et cette prise de contact avec la famille sont très importantes puisqu’elles vous aident à vous familiariser. Je sais que c’est difficile et qu’on ne tombe pas forcément dans la bonne famille dès le départ. Par conséquent essayer de tomber sur une famille qui vous apprécie.

Mon expérience d’au pair

En 2017, je suis partie à Berlin à la base pour une durée d’un an dans une famille. Tout d’abord, je rêvais de partir en Allemagne peu importait la ville. J’ai eu l’idée de partir en tant que fille au pair grâce à une amie allemande avec qui j’avais fait un échange scolaire. Elle était partie en tant que fille au pair aux Etats-Unis.

En l’espace d’un mois après mon inscription sur AuPairWorld, j’avais trouvé une famille, pris mes billets et débarquais à Berlin. Comme on dit, on sait ce que l’on quitte et pas forcément ce que l’on trouvera. Pour être sincère, je n’avais aucune appréhension juste totalement hâte de tout découvrir.

A mon arrivée, il y avait Maria (la fille au pair que je devais remplacer), elle m’a tout expliqué en détail, me parlait des règles etc… Directement dans le bain. Au fur et à mesure, j’ai pris mes marques. Avec les enfants : compliqué au début mais c’était vraiment le temps qu’ils m’acceptent.

Par la suite, j’ai commencé les cours de langue (qui sont payés par la famille). Ces cours permettent de rencontrer du monde, étranger pour la plupart. Il s’agit d’un bon tremplin. Au niveau de l’argent de poche, je recevais environ 260€ par mois. Mon assurance était payée par la famille.

J’ai pu voyager, découvrir, et faire des rencontrer. Et même si au début la barrière de la langue était assez importante. Voyager seule m’a réellement permis de me découvrir, de prendre confiance en moi, de m’en mettre plein les yeux et surtout avoir ce sentiment de liberté, croire que tout était possible.

**********

Petite attention : Il faut réellement prendre conscience que le fait d’être au pair ne convient pas à tout le monde. Ce sont des responsabilités qui peuvent ne pas convenir à tout le monde. N’hésitez pas à me poser des questions si vous voulez plus d’informations.

au pair : pin pinterest

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram